Presse


“Golaud (Stéphane Degout) a donc cette fois Lanièce pour demi-frère, le jeune baryton dispose d’un timbre extrêmement clair et joliment couvert, simplement tinté, par moments, de touches sombres pointillistes. Son vibrato discret reste bien défini, y compris dans des graves maîtrisés. Surtout, sa prosodie est à la fois musicale et théâtrale, rehaussée d’un legato soigné.”

Olyrix, 25 octobre 2018, à propos de Pelléas et Mélisande
“Pelléas est interprété par Jean-Christophe Lanièce, dont la voix séduit par la beauté du timbre brillant et chaleureux qui convient idéalement à la bonté de Pelléas. Sa diction révèle une compréhension sensible du texte: la musique passe aussi par l’intelligence des mots rendue audible. (...) Les essais présentés par Degout et Lanièce sont de très belles promesses, de bon augure pour de futures représentations.”

Avant-Scène Opéra, 23 octobre 2018, à propos de Pelléas et Mélisande


“Jean-Christophe Lanièce chante le rôle de Marcel d’une belle voix aérée et d’un phrasé plein d’autorité. Ses aigus sont éclatants et ses graves bien structurés.”

Olyrix, 12 juillet 2018, à propos de Bohème, notre jeunesse


“ (...) le redoutable Nekrotzar (...) trouve en Jean-Christophe Lanièce un interprète de haute facture. Sa belle voix de baryton bien posée et caractérisée, large et à l'excellente prononciation, exploite au mieux la partie ambitieuse concédée à ce personnage aux facettes multiples.”

Olyrix, le 9 décembre 2018,  à propos du Grand Macabre

“Et par dessus tout, Jean-Christophe Lanièce révèle en plus de ses talents connus de chanteur et diseur, un charisme d’acteur phénoménal. Par ailleurs, la voix paraît différente en italien, moins centrée sur la couleur et davantage sur l’éclat, s’adaptant ici idéalement au répertoire.”

Operacritiques, Mars 2017, à propos de Il Matrimonio Segreto
Mark